ABTA : Association Bogso terre d'Avenir

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

REINTERROGER LA CITOYENNETE DANS L’ACTION SOCIALE A L’AUNE DE l’EDUCATION POPULAIRE

 

L’EDUCATION POPULAIRE COMME FONDEMENT DE L’ACTION SOCIALE

Séminaire du 18 septembre 2013 de la Ligue de l’Enseignement

 

Les grandes lignes retenues de cette journée d’échanges et de rencontres. Pour en savoir plus, consultez les ouvrages des intervenants et allez sur les sites des témoins.

Nicolas Sadoul, secrétaire national de la Ligue de l’Enseignement (http://www.laligue.org/) et rapporteur du Congrès de la Ligue 2013, introduit le séminaire. L’éducation populaire est un outil de transformation sociale qui permet de décrypter la société et d’agir pour la transformer.

Les intervenants de la journée :

Jacques Ladsous (pédagogue français, ...) qui nous raconte l’histoire des secteurs constructions et histoires de l’action sociale et de l’éducation populaire en référence à son parcours de vie. Il nous livre sa définition de l’éducation populaire : chacun doit utiliser le meilleur de lui-même en échange avec l’autre afin que chacun puisse grandir et avoir sa place dans la société.

Martine Dutoit (docteur en sciences de l’éducation, …) sur des tensions actuelles entre l’action sociale et l’éducation populaire dans leurs rapports à la citoyenneté. Pour elle l’éducation populaire vient au secours de l’action sociale qui a accepté de s’ouvrir à nouveau. Tout ce qui est créé a derrière un collectif et non pas des individus isolés. Au terme de ressources, utilisé pour qualifier les richesses de chacun, elle préfère celui de sources. Nous sommes tous interdépendants, les (re)sources se trouvent dans nos rencontres. Les facilitateurs doivent créer des espaces de rencontre. La question de la citoyenneté appartient au lien social.

André Fertier (compositeur, auteur, chercheur, …) nous entretient sur culture et citoyenneté : des liens entres actions sociales et éducation populaire. Les personnes (même très malades) peuvent toujours avoir accès à une vie de loisirs, de culture. La société n’est pas construite par tous et pour tous. Au final l’offre de culture ne sera pas la même dans un milieu « ordinaire » que dans un milieu « différent » (hôpital, etc.). Il a créé Cemaforre, pôle européen de l’accessibilité culturelle (http://www.cemaforre.asso.fr/).

Les témoins de la journée :

ALPHA LOISIRS (développe depuis plusieurs années son projet d’animations socioculturelles en faveur des personnes handicapées).

Absolument ! Production (http://absolumentproduction.com) compagnie professionnelle assumant ce caractère particulier de créer des spectacles aux côtés de personnes porteuses de handicap.

LIBRAIRIE 1000 FEUILLES (23 rue Pierre Semard 78190 TRAPPES) atelier chantier d’insertion basé sur la gestion d’une librairie de livres d’occasion, et en parallèle sur l’activité de restauration des livres usagés.

Marc Maudinet, directeur du master gestion et politique du handicap à Sciences Po animait la journée.


 

Les Quizz de ABTA




GALERIE

jourass14.jpg