ABTA : Association Bogso terre d'Avenir

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

 

Vendredi 19 novembre, en bref à Morsang sur Orge : La Semaine nationale de la solidarité internationale se poursuit.

A la Maison de la Citoyenneté

Dès 08h nous aménageons la salle pour l’accueil de la maternelle Langevin de notre ville. Nous décrochons toutes les affiches du niveau maternel, les posons sur les tables pour une consultation plus aisée par les petits. Nous rajoutons également les objets concernés à côté des affiches, déballons les légumes exotiques dont ils pourront commenter l’aspect, la couleur, la forme, l’odeur, etc …

Vidéoprojecteur installé, ordinateur prêt, film sur l’entrée en classe de la maternelle à Bogso paré, la séance vidéo n’attend plus que les petits pour démarrer.

Au collège Jean Zay

A 08H35 nous présentons notre maman Chef du jour à toute l’équipe de l’atelier cuisine. Nous déballons la décoration (tissu, nappes, objets en bois), les accessoires de cuisine et aliments apportés (pierre traditionnelle pour écraser, robot, condiments du Cameroun, bananes plantains, arachides).

Dans la précipitation de cette journée folle nous avons oublié la musique !!! Il faudra la rapporter le plus tôt possible au collège ; encore une « petite » course qui va nous stresser …

Pas le temps de rester plus longtemps pour faire notre sondage aux élèves, il faut retourner rapidement à la maison de la Citoyenneté car l’heure tourne.  On verra tout à l’heure pour parler de solidarité internationale avec les élèves et recadrer l’atelier cuisine dans le contexte national de la Semaine.

A la Maison de la Citoyenneté

Comme prévu la maternelle Langevin arrive à 08h55. La maîtresse a organisé des petits groupes de 4 à 5 élèves. Chaque groupe d’enfants est encadré par un adulte. Retrait des blousons, gants et écharpes par petits groupes puis installation dans la salle pour la projection.

Dommage nous n’avons pas d’enceintes pour l’ordinateur du coup les enfants n’entendent pas vraiment ce qui se dit. Une brève explication à l’issue de la projection aide à leur compréhension.

Petite discussion après le film : qu’est-ce que les enfants font ? Comment sont-ils habillés ? Est-ce que c’est pareil chez nous ? Les enfants pointent les différences et les ressemblances ;  pour eux l’uniforme que portent les enfants là-bas c’est une blouse comme celle qu’ils mettent ici pour faire de la peinture.

Enfin, passage sur les stands. La musique forcément a du succès : on peut toucher, essayer les instruments, c’est vivant et ça fait du bruit. Un autre  groupe s’arrête sur « Boucle d’or au Cameroun », la maman le lit, les enfants peuvent le manipuler délicatement car c’est un livre matière. Nouveau groupe, cette fois sur la  cantine à Bogso présentée sous forme de photos plastifiées en format A5 : comment se lavent- ils les mains, que font-ils après le repas… sont autant de questions qui invitent nos jeunes visiteurs à s’exprimer. L’affiche « autour des écoles de Bogso » montre quelques photos de fruits et légumes là-bas ; c’est l’occasion de leur présenter des aliments pour qu’ils essaient de les décrire : un tubercule de manioc (lourd, marron), des gombos (vert, ça ressemble à un gros haricot vert), du gingembre de Bogso (ça sent fort, ça sent bon), etc … Tranquillement, le groupe installé dans le coin lecture écoute l’histoire « y a-t-il des ours en Afrique » contée par René et ses collègues de « Lire et faire Lire ». Côté artisanat et petits objets divers les enfants découvrent un balai traditionnel, des objets en bambou (comme la chaise de Popi et Ada, un bateau et un hélicoptère)…

C’est déjà l’heure de repartir ! Nous n’avons pas vu passé le temps. Alors nous offrons nos cadeaux à la classe : le jeu de Popi créé spécialement pour eux (memory avec des images de ce qu’il y avait dans l’exposition), une planche sur les instruments de musique de l’exposition, des graines à semer (courges et maïs du Cameroun), des coloriages sur des animaux d’Afrique, deux poésies de l’école maternelle de Bogso.

Sitôt la maternelle repartie nous fonçons chercher les disques de musique oubliés et retournons à l’atelier cuisine du collège. Tout le monde s’active, le poulet cuit déjà dans sa sauce arachide, les élèves épluchent les bananes plantains cuites pour le service. Pendant notre absence, les élèves ont par exemple appris à découper le poulet fumé entier en portions et ont vu comment la pierre traditionnelle utilisée au Cameroun a permis d’écraser le « pépé », condiment pour la préparation de la sauce. Une fois le plat prêt et le premier service lancé, tout le monde remercie la maman Chef du jour et nous la raccompagnons rapidement à la gare de Savigny sur orge où elle prend son train en direction de St Denis. Il fallait absolument qu’elle rentre se reposer avant de reprendre son travail de nuit ; elle était arrivée directement de son travail pour l’atelier cuisine !

A toute vitesse nous allons à la Maison de la Citoyenneté où nous rejoignons les élèves du club Unesco qui ont commencé la visite. Compléments d’informations, présentations des légumes frais achetés c’est déjà l’heure pour eux de rentrer au collège.

Nous prenons les photos sur la transformation du manioc, des légumes frais et retournons rapidement à l’atelier cuisine. Le second service va commencer, avec les enseignants et personnels de direction volontaires. Nous présentons nos produits frais, le manioc, la pierre pour écraser (que nous laisserons après au collège pour la présenter aux jeunes conteurs), des condiments et quelques objets.  Tout le monde apprécie le plat, découvre le poulet fumé, se régale avec les bananes plantains sauf une personne qui n’apprécie pas le mélange sucré salé (à chacun ses goûts !). 13h55 la sonnerie du collège retentit, une prof se lève pour aller chercher sa classe de 5e qui va visiter l’exposition à la Maison de la Citoyenneté. Vite, pas le temps de digérer ce succulent repas !!!

Le groupe d’environ 15 élèves de 5e de la Segpa du collège Jean Zay est arrivé. Après le rituel (définir la solidarité internationale avant visite de l’exposition) nous passons à la découverte des affiches et objets de l’exposition ainsi que des domaines d’intervention des associations partenaires. Un échange interactif s’établit entre les élèves et les deux associations présentes (Abta et la Ligue). C’est l’heure, avant de partir nous redéfinissons ensemble la solidarité internationale.

Retour au collège pour récupérer les affaires apportées (objets, tissus, légumes, …) ; nous rendons le poste, récupérons les photos de l’atelier cuisine, déposons la pierre au CDI et l’ensemble des photos de la Semaine.

Demain, dernier jour de cette Semaine de la solidarité internationale, nous allons préparer notre intervention et nos projections. Oui, nous réservons une surprise pour ce jour de clôture …

 

Vous trouverez prochainement la recette du poulet fumé à la sauce d’arachide et ses bananes plantains mûres sur  http://www.abta-association.org

C’est fini pour aujourd’hui, à demain et bonne lecture !                             Suzanne Ntomp

 

Les Quizz de ABTA




GALERIE

jourass14.jpg