ABTA : Association Bogso terre d'Avenir

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
education
Envoyer Imprimer PDF

REINTERROGER LA CITOYENNETE DANS L’ACTION SOCIALE A L’AUNE DE l’EDUCATION POPULAIRE

 

L’EDUCATION POPULAIRE COMME FONDEMENT DE L’ACTION SOCIALE

Séminaire du 18 septembre 2013 de la Ligue de l’Enseignement

 

Les grandes lignes retenues de cette journée d’échanges et de rencontres. Pour en savoir plus, consultez les ouvrages des intervenants et allez sur les sites des témoins.

Nicolas Sadoul, secrétaire national de la Ligue de l’Enseignement (http://www.laligue.org/) et rapporteur du Congrès de la Ligue 2013, introduit le séminaire. L’éducation populaire est un outil de transformation sociale qui permet de décrypter la société et d’agir pour la transformer.

Les intervenants de la journée :

Jacques Ladsous (pédagogue français, ...) qui nous raconte l’histoire des secteurs constructions et histoires de l’action sociale et de l’éducation populaire en référence à son parcours de vie. Il nous livre sa définition de l’éducation populaire : chacun doit utiliser le meilleur de lui-même en échange avec l’autre afin que chacun puisse grandir et avoir sa place dans la société.

Martine Dutoit (docteur en sciences de l’éducation, …) sur des tensions actuelles entre l’action sociale et l’éducation populaire dans leurs rapports à la citoyenneté. Pour elle l’éducation populaire vient au secours de l’action sociale qui a accepté de s’ouvrir à nouveau. Tout ce qui est créé a derrière un collectif et non pas des individus isolés. Au terme de ressources, utilisé pour qualifier les richesses de chacun, elle préfère celui de sources. Nous sommes tous interdépendants, les (re)sources se trouvent dans nos rencontres. Les facilitateurs doivent créer des espaces de rencontre. La question de la citoyenneté appartient au lien social.

André Fertier (compositeur, auteur, chercheur, …) nous entretient sur culture et citoyenneté : des liens entres actions sociales et éducation populaire. Les personnes (même très malades) peuvent toujours avoir accès à une vie de loisirs, de culture. La société n’est pas construite par tous et pour tous. Au final l’offre de culture ne sera pas la même dans un milieu « ordinaire » que dans un milieu « différent » (hôpital, etc.). Il a créé Cemaforre, pôle européen de l’accessibilité culturelle (http://www.cemaforre.asso.fr/).

Les témoins de la journée :

ALPHA LOISIRS (développe depuis plusieurs années son projet d’animations socioculturelles en faveur des personnes handicapées).

Absolument ! Production (http://absolumentproduction.com) compagnie professionnelle assumant ce caractère particulier de créer des spectacles aux côtés de personnes porteuses de handicap.

LIBRAIRIE 1000 FEUILLES (23 rue Pierre Semard 78190 TRAPPES) atelier chantier d’insertion basé sur la gestion d’une librairie de livres d’occasion, et en parallèle sur l’activité de restauration des livres usagés.

Marc Maudinet, directeur du master gestion et politique du handicap à Sciences Po animait la journée.


 
Envoyer Imprimer PDF

BILAN DES INTERVENTIONS D’ABTA AU COLLEGE JEAN ZAY 2012 / 2013

1. ECHANGES ENTRE COLLEGIENS

1.1 Le club Unesco et les collégiens du lycée de Bogso et les jeunes sourds de l’école IMSHA (Institut Missionnaire et Social des Jeunes handicapés) à Eséka

Jeudi 29 Novembre 2012, le Club UNESCO du collège Jean Zay, a repris ses activités avec deux sessions, de 11h30 à 12h25 et de 13h à 13h55 tous les jeudis dans la salle informatique (dans le hall). Des élèves de 6ème, 5ème et 4ème se sont inscrits. Pour ABTA, l’encadrement était assuré toute l’année par Suzanne.

Séances du club Unesco 2012-2013

Les premières séances ont été consacrées à la présentation des activités du Club, à la lecture des courriers reçus des collégiens de Bogso (envoi de septembre 2012) et à la rédaction des réponses. Chaque élève choisissant son correspondant. Puis les élèves ont choisi et abordé différentes activités qui se poursuivront toute l’année.

Envois des collégiens de Bogso septembre 2012


Pour préparer la Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations :

-           les élèves de 5e (premier groupe) ont fait des recherches pour concevoir des affiches sur les discriminations (définition, nature, associations engagées, etc.).

-          les élèves de 6e (second groupe) se sont lancés dans la création de livres-matière pour l’école de jeunes sourds d’Eséka.

Ecole des sourds Eséka, Cameroun septembre 2012

Pour faire découvrir Morsang sur Orge à leurs correspondants au Cameroun, les élèves de 4e  (premier groupe) ont eu l’idée de créer un   « Monopoly de Morsang ». Il s’agit d’un jeu basé sur la carte de la ville avec des questions qui permettent de repérer la mairie, une école, un gymnase etc.

Recherches et réalisation du "Monopoly "de Morsang

En mars /avril 2013 les élèves ont reçu de nouveaux courriers de leurs correspondants, des documents et des photos à l’issu du voyage de Suzanne à Bogso. Un dernier envoi de courrier a été fait par les élèves du club Unesco en mai 2013, période du FIBE 2013 (Festival Bogso Eséka 2013) grâce aux nombreux départs des membres d’ABTA pour le projet PEPA Bogso 2013.

Nous avons fait des projections durant les séances du Club du 30 Mai 2013 pour célébrer la Journée Mondiale de l’Afrique. Il s’agissait de petits films sur Bogso et photos (pygmées, festival, collégiens, Campagne PEPA 2013 à Bogso). Les collégiens (4e et 5e) engagés dans la Campagne PEPA ont réagi aux photos prises à Bogso (questions, prise de conscience de l’importance de leur collecte, etc.).

 

PEPA Bogso 2013 : visites médicales pour les élèves et formations pour les enseignants et parents d'élèves (don de matériel médical, visites avec médecins ophtalmos et dentiste, tests labo ; théorie et pratique : lavage des mains, four pour brûler les plastiques)



 

Enfin, pour clôturer l’année,  nous avons fait un goûter pour les deux groupes le jeudi 20 juin.

goûter du 20 juin club Unesco


 

Les élèves du club ont été accueillis aux expositions d’ABTA des 2 événements Semaine de la Solidarité Internationale et Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations.

Elèves du collège Jean Zay à la Semaine de la Solidarité internationale 2012


Elèves du club Unesco à la Semaine d'Education contre le racisme et les discriminations 2013


Après quelques séances d’essai 3 élèves de 6e ont décidé de quitter le club ; 1 élève de 5e nous a rejoints en cours d’année.

Nous avons eu beaucoup moins de séances que les années précédentes car le club a démarré plus tard et de nombreuses séances (le jeudi) ont été annulées : modifications d’emploi du temps, grèves, sorties, cross du collège.

En conséquence de quoi  les activités ont duré plus longtemps et pour les élèves, en particulier les 6e, une lassitude et un découragement (pour la confection de leurs livres – matières) se sont installés. Il faut dire aussi que la tâche du départ était trop ambitieuse (1 livre de 10 pages par élève). Au final 3 livres collectifs ont été confectionnés avec un minimum de 2 pages réalisées par élève. Les élèves de 6e ont passé beaucoup de temps sur les premières étapes (choix des mots à illustrer, choix des illustrations, réalisations de patrons). Pour les dernières étapes (choix des tissus, découpages, réalisation de la page …) il aurait pratiquement fallu 1 personne par élève pour être efficace. Pour ce type de travaux il faudra procéder différemment : réaliser un travail collectif de moindre envergure et  montrer le résultat rapidement aux élèves (pour l’exemple des livres, finir les pages au fur et à mesure).

Réalisation des livres-matières au club Unesco



Martine Baillin de l’Université du Temps Libre (UTL d’Evry) a renforcé efficacement l’équipe d’encadrement du club (Diane et Suzanne) pour toutes les séances de création des livres-matières.

Les autres élèves du club (5e et 4e) étaient beaucoup plus autonomes et ont pratiquement achevé leurs travaux (hormis quelques derniers réglages pour le jeu et l’impression des affiches).

On observe toujours le même engouement pour les correspondances ; dès que les courriers sont là les élèves sont impatients de les lire et de les commenter.

Le club Unesco poursuivra ses activités en 2013/2014.


1.2 La classe de 6e de Segpa et les élèves du Cétic (collège d’enseignement technique industriel et commercial) de Mouanda

Il s’agissait de créer un lien entre cette classe et les élèves du CETIC de Mouanda (village voisin de Bogso). Quelques actions simples ont été arrêtées le 31 janvier avec l’équipe enseignante (cf. projet échanges Jean Zay 31-01-2013 par Abta) pour répondre à la proposition d’échanges scolaires de la directrice du Cétic Mouanda (septembre 2012).

Demande de partenariat, photo des élèves et des enseignants du Cetic de Mouanda

Il y a eu 2 échanges de courriers et d’objets dans l’année.

Au départ, en février,  les élèves de 6e Segpa ont fait des courriers, des dessins, ont envoyés des  documents (« journée type du collégien », emploi du temps, photo de classe, informations sur quelques oiseaux du Cameroun, carte du Cameroun plastifiée) ainsi que quelques fournitures peu encombrantes (crayons, feutres).  Au préalable ABTA était intervenu en classe (2 heures) le 5 février, pour sensibiliser les élèves à partir de petits films et de photos pris à Bogso et dans ses environs. Le 14 février une réunion de travail avec l’enseignant, professeur principal de la classe avait permis de finaliser l’envoi.

Premier envoi de la classe de 6e Segpa


Dès la semaine 12 (du 18 au 23 mars) les 6e recevaient des réponses : courriers, dessins, nombreux objets fabriqués ou collectés par les élèves (nids d’oiseau, cabane d’oiseau en bambou, balai traditionnel en palmier), semences de pistaches, photos et petits films réalisés par ABTA en visite au Cétic Mouanda le 6 mars 2013 (interviews des élèves et de quelques adultes, le collège, les correspondants, etc.).

Envoi du Cetic de Mouanda


Le 17 juin ABTA a fait une nouvelle intervention en classe de 6e, plus interactive : les élèves étaient invités à comparer leur quotidien à celui des collégiens là-bas en se basant sur l’analyse des courriers reçus et sur les photos et film réalisés dans l’établissement là-bas. A l’issue de cette heure de discussion les élèves ont rédigé de nouveaux courriers très décorés (collage de paillettes, petits éléments, etc. – reliquat de matériel des ateliers mains-messages). Ces courriers seront remis au Cétic en septembre 2013 (pas de voyage pour le village avant cette date).

Courriers préparés par les 6e Segpa lors de la séance du 17 juin, affichage dans la classe

Les élèves de la classe de 6e Segpa (et toutes les classes de la Segpa) ont été accueillis aux expositions d’ABTA des 2 évènements Semaine de la Solidarité Internationale (SSI) et Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations. Plusieurs classes ont mené des actions pour la SSI 2012 (Memory de la Solidarité pour les 6e, Abécédaire pour les 5e, Ardoise pour les 3e, Affiches et confection d’1 goûter pour les 4e, Cf. bilan ABTA SSI 2012).

Jeu Memory réalisé par les élèves de 6e Segpa pour la Semaine de la Solidarité internationale 2012

 

Pour les 2 séances en classe les élèves étaient attentifs, intéressés et surpris par les différences constatées entre eux et des collégiens là-bas. L’enseignant (Mr Bégarie) impliqué a également fait un retour positif sur cette expérience avec ses élèves.

L’échange devrait se poursuive l’année prochaine avec les mêmes élèves en classe de 5e.

 

2. LES AUTRES ACTIONS

2.1 Ateliers mains messages au CDI


Deux ateliers sur le temps de midi au CDI, avec les volontaires afin de préparer un affichage au collège pour célébrer la Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations. Après les définitions collectives de quelques mots (racisme, discrimination, préjugé) et une information sur la loi française, chaque élève dessine sa main sur une feuille A3 de couleur (=tronc d’un arbre) et y accroche des feuilles (= ses messages pour la Semaine) ; puis ajout d’éléments de décoration (paillettes, papillons, cœurs, etc.)

2.2 Productions visuelles avec les classes de 6e 4 et 5 en cours de français de Mme Diop


En préparation d’un affichage salle Neruda (salle d’exposition) pour la Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations. Très belles réalisations des élèves : poèmes, dessins, slogans, etc.

2.3 Impulsion de la SSI 2012 dans le collège

Mobilisation des enseignants et des classes, de nombreuses actions ont été réalisées (cf. bilan SSI 2012 d’ABTA) ; dans le collège C. Mothes documentaliste assurait la coordination.

2.4 Exposition des dessins des collégiens de Bogso au CDI durant la SSI 2012

Les collégiens de Bogso ont réalisé des dessins sur la Solidarité en septembre 2012 à l’occasion de la présence d’Abta au collège. Ces dessins qui véhiculent leurs représentations de la solidarité ont été affichés tout au long de la Semaine au CDI.

2.5 Exposition Afrique


Pour célébrer la journée mondiale de l’Afrique en mai nous avons implanté à partir du 27 mai une exposition l’Afrique des richesses au CDI avec quelques objets et jouets décoratifs.

2.6 Accompagnement du collège

Plusieurs réunions : Commission Santé Citoyenneté, réunions avec le Conseil Général de l’Essonne [au collège et au CRESI -Centre de Ressources Essonnien de la Solidarité Internationale, à Juvisy-], Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté, Journée forum EDD (Education au développement Durable) à l’IUFM d’Etiolles, etc.

Forum EDD

2.7 Implantation de la Campagne Pas d’Education Pas d’Avenir

Dans le collège pour les classes de 5e,  en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement fédération 91.

Comptage de la collecte


 

 

3. LES ETABLISSEMENTS AU CAMEROUN

Les établissements se heurtent à beaucoup de difficultés au quotidien pour faire fonctionner les échanges : le manque de matériel scolaire (pas de budget pour acheter par exemple des feuilles pour écrire aux correspondants), l’absence de rémunération pour encadrer les échanges, une charge de travail importante au quotidien liée à leurs fonctions (le calendrier scolaire impose des évènements à organiser dans les établissements - voir expo ABTA SSI 2013 ).

Nous mettons à leur disposition nos matériels quand nous nous y rendons (appareil photo, caméra, etc.) et offrons systématiquement quelques fournitures (feutres, crayons, stylos) pour les soutenir dans leurs tâches. Nous animons également des séances du club sur place quand nous avons fait le déplacement.

Les échanges sont importants pour eux et, là-bas tout comme ici, chaque élève qui reçoit une correspondance est heureux et pressé de la lire.

Nous devons poursuivre notre accompagnement des établissements là-bas et également renouer des contacts avec la hiérarchie (délégations ministérielles) pour nous assurer leur soutien et la motivation des établissements et enseignants engagés dans les échanges.

 

4. EN CONCLUSION

L’ouverture sur le monde, la découverte de l’autre, sont des points positifs pour tous les établissements.

Le manque de matériel et plus généralement la pauvreté limitent les actions que les établissements de Bogso (et alentours) peuvent mener.

Nous souhaitons, en plus des échanges scolaires, favoriser l’échange d’expériences entre les enseignants et les inciter à se rencontrer.

 

Le 5 septembre 2013

 
Envoyer Imprimer PDF

BILAN DE LA SEMAINE D’EDUCATION CONTRE LE RACISME 2013

La Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations s’est déroulée du 17 au 23 mars 2013 à Morsang sur Orge (salles Pablo Néruda et Mandela, Théâtre Arlequin) avec des expositions, une projection/débat et une soirée cabaret. Elle était coordonnée par le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP).

Notre association a participé aux différentes activités durant toute la Semaine, au côté de nombreux partenaires MRAP, Lire et Faire Lire, Ligue de l’Enseignement 91, ACDH, Secours Populaire, La Voie du Cap-Vert, A tout Cœur, l’Espace Handi-Citoyen, le CEPFI, la délégation  Femme/ Homme/ Egalité de la ville, le Service Municipal de la Jeunesse.


Notre exposition était composée de 50 planches A3 plastifiées abondamment illustrées. Des définitions (Racisme, discriminations, préjugés) en passant par les différentes lois le visiteur pouvait découvrir de nombreux documents (écrits, photos) tels que La Charte du Mandé, le Code noir. Nous présentions aussi quelques portraits de  personnages célèbres (Mandela, Billie Holliday, Wangari Matthaï, etc) ou méconnus de la lutte contre le racisme. Une exposition de livres complétait l’ensemble (La Charte du Mandé, Aboubakar Fofana ; Codes noirs, de l’esclavage aux abolitions, André Castaldo ; Exhibitions : L’invention du sauvage, Pascal Blanchard / Gilles Boëtsch / Nanette Jacominjn Snoep ; Reines d’Afrique et héroïnes de la diaspora noire, Sylvia Serbin ; Mes étoiles noires, Lilian Thuram ; Les Africains et leurs descendants en Europe avant le XXème siècle, Dieudonné Gnammankou ; Noirs dans les camps nazis, Serge Bilé ; Soundjata ou l’épopée mandingue, D.T.Niane).

Nous avons également exposé les travaux réalisés en amont par les élèves du collège Jean Zay (dessins, poèmes, réalisations des ateliers main messages)  ainsi que les travaux des élèves de l’école des jeunes sourds d’Eséka au Cameroun (poupées en herbe, collage masques, poèmes, lettres, etc.).

La Semaine a accueilli des jeunes d’une part (élèves de CM1, collégiens de 6ème, 5ème et 4ème de Morsang sur orge) et des adultes d’autre part. Au total nous avons reçu 388 élèves et collégiens répartis comme suit :

  • 288 élèves de 6ème, 5ème, 4ème et du Club UNESCO du collège J. Zay accompagnés des enseignants (Mmes  Alves, Diop,  Hommet et Mrs Bégarie et Dumas).
  • 72 élèves de 5ème du collège C. Péguy accompagnés de leurs enseignants Mme Raymond et Mr Bourduge
  • 28 élèves de CM1 de l’école primaire Curie, accompagnés de leur enseignante Mme Ménard.

 

Les élèves des collèges J. Zay et C. Péguy de Morsang sur orge ont écrit des slogans contre le racisme, en fin de parcours.

« Le racisme est inutile, alors pourquoi en faire ? », Marie

« Il n’y a qu’une espèce humaine, alors pourquoi le racisme existe ? », Handy

« Vivons ensemble ! », Eloïse

« Tous pareils et tous différents. », Robin

« Quelle que soit notre origine nous sommes égaux. », Ilovan

« Stop au racisme ! », Safia

« Le racisme est injuste », Laurine

Cette opération a mobilisé 2 bénévoles pendant environ 94 heures (équivalent à 888,30 € selon taux horaire du SMIC en vigueur) pour un coût de revient en matériel et réalisation estimé à 242,19 €.

Bilan de l’action très positif d’après les retours que nous ont faits les enseignants et les visiteurs ainsi que les élèves.

 
Envoyer Imprimer PDF

Bilan 2013 sur les actions pour l’école de jeunes sourds (IMSHA) d’Eséka au Cameroun

 

Au collège Péguy :

La classe de 4e1 du collège Péguy a pris en charge l’échange scolaire avec l’école des jeunes sourds de l’IMSHA à Eséka au Cameroun. Les actions menées sur l’année ont consisté en 2 envois et l’organisation d’une exposition le 21 juin.

Dans le premier envoi il y avait des lettres, des photos et un courrier des enseignants.

Remise du 1er envoi du collège Péguy à la directrice de l'IMSHA, mars 2013

Dans le second envoi il y a du courrier, un dvd réalisé par les élèves et 2 lecteurs dvd pour l’école, 1 ballon, 1 petit carnet de messages écrits pendant la visite de l’exposition du 21 juin.

Le collège a organisé une journée du handicap banalisée le 21 juin. Les élèves de 4e1 étaient responsables des différents ateliers de la journée. 3 élèves de la classe ont organisé au CDI une exposition sur l’échange avec l’école des sourds ; ils ont accueilli et expliqué à leurs camarades tout ce qui c’était passé au cours de cet échange. Les élèves visiteurs pouvaient écrire un message dans le carnet mis à disposition sur l’exposition.

Deux enseignants très motivés et impliqués ont encadré la classe pendant l’année : Mme Dutertre, professeure de français et Mr Bourduge, professeur d’Histoire géographie. Ce dernier a pris le Cameroun comme exemple de pays pauvre à présenter à ses élèves dans le cadre de son programme scolaire.

La classe de 4e1 a accueilli Abta le 20 juin pour répondre aux questions des élèves.

Le collège a reçu son label ECO ECOLE 2013, sur le thème des "Solidarités" le vendredi 21 juin 2013.

Le collège compte poursuivre l’échange sur 2013/2014.

 

Au collège Jean Zay :

Les élèves de 6e du club Unesco, ont confectionné durant plusieurs séances, 3 livres matières pour les élèves de l’IMSHA. Ces livres seront offerts aux enfants en septembre 2013 (à la faveur d’1 voyage à Bogso) en même temps que le second envoi du collège Péguy.

Institut National des jeunes sourds de Paris :

Malgré plusieurs relances après notre visite aux enseignants, aucun retour.

IMSHA :

Les élèves et leurs enseignants ont envoyé à deux reprises du courrier, des dessins, des poèmes, des petits objets (poupées en herbe), des réalisations plastiques (collage de plantes ou de tissus locaux), etc. Toutes les classes ont accueilli ABTA pour faire des photos, les élèves et les enseignants ont présenté leurs leçons, la directrice l’école et son fonctionnement.

Les élèves et leurs enseignants étaient enchantés par l’échange qui leur a apporté une ouverture sur le monde, une valorisation des élèves malgré leur handicap. Ils comptent poursuivre l’échange.

Actions dédiées d’ABTA :

ABTA a fait des photos et des petits films à l’école des jeunes sourds d’Eséka (remis au collège Péguy) et a fait un don de fournitures scolaires (feutres, crayons de couleur).

ABTA a imprimé une série de photos pour l’IMSHA : photos des élèves et des classes, photos de leurs différents envois aux élèves de Péguy, photos des actions menées en France et au cours desquelles leurs envois ont été exposés : Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations 2013 à Morsang sur Orge (ABTA), Forum EDD du 27 mars 2013 à l’IUFM d’Etiolles (ABTA), journée du handicap du collège Péguy le 21 juin 2013 (classe de 4e1).

 

ABTA est intervenu dans la classe de 4e1 et a encadré l’installation de l’exposition le 20 juin, a participé à la journée du handicap le 21 juin et a mobilisé pour cette même journée une Educatrice Spécialisée (Esméralda qui avait travaillé pour l’INJS) afin d’initier les collégiens à la Langue de Signes Française.

L’atelier cuisine de la médiathèque de Fontenay les Briis a servi à financer les actions d’ABTA en direction de l’IMSHA.

Conclusion d’ABTA :

Pour les élèves de 6e du club Unesco du collège Jean Zay cette activité a été trop longue (beaucoup de séances du club ont sauté le jeudi pour différentes raisons) et trop difficile (l’ambition au départ était de fabriquer 1 livre de 10 pages par élève) ; ils se sont découragés. Au vu de cette expérience il faudra prévoir un travail collectif de moindre envergure pour ce type de projet. Un retour devra être fait au club Unesco après réception par les élèves de l’IMSHA (dessins, petits objets fabriqués, etc.) ; le retour photo n’est pas possible avant le 1er trimestre 2014 (voyage ABTA ; pas d’appareil photo à l’IMSHA).

Pour l’INJS (Institut National du Jeune Sourd) alors que les contacts - pris lors de leurs journées portes ouvertes - avaient été nombreux et intéressants il n’y a pas eu de suite. En plus des liens que nous souhaitions créés entre jeunes de cet Institut, Collèges de Morsang sur orge et IMSHA nous pensions pouvoir récupérer du matériel spécialisé de seconde main pour l’école du Cameroun et mettre en relation les enseignants de l’Institut et ceux du Cameroun.

Pour le collège Péguy et l’IMSHA, nous avons observé beaucoup d’engagement et ils reconduiront l’échange sur 2013/2014. Les jeunes et les adultes impliqués sont tous bénéficiaires de cette action de part et d’autre.

Nous devons aider l’IMSHA à trouver des solutions pour pérenniser les échanges et pour dépasser leurs difficultés matérielles. Les échanges sont un plus indéniable pour eux aussi, mais nous ne pouvons pas ignorer leurs autres difficultés : statut du sourd, pauvreté des familles, manque de ressources de l‘école pour mener à bien ses missions. Si l’envoi de matériels reste une bonne chose (les 2 lecteurs de dvd de Péguy), il est lié à beaucoup de contraintes (attente d’1 voyageur qui va à Bogso, pas de confiscation à l’aéroport). Nous attendons la livraison effective de ce matériel à l’école pour nous réjouir.

Une piste qui pourrait être intéressante serait de parrainer des élèves de l’IMSHA. Qui ? Comment ? Je nous invite tous, ABTA et sympathisants, collèges Péguy et Jean Zay, partenaires, … à réfléchir à cette solution ou à en proposer d’autres.

J’invite dans le même temps la directrice de l’IMSHA à envoyer à ABTA la liste des besoins de l’école et l’évaluation du coût d’une année scolaire pour un élève interne.

Fidèles à notre slogan « Rencontres, Echanges, Solidarité » nous avons à cœur d’encourager la jeunesse du monde.

Le 25 août 2013

Don de fournitures scolaires (feutres, crayons de couleur) à la directrice de l'IMSHA, mars 2013

 
Envoyer Imprimer PDF

Projet 2013 d’échanges avec l’école de jeunes sourds

(IMSHA) d’Eséka au Cameroun

 

Contexte

Tous les deux ans se tient à Bogso, au Cameroun, le festival FIBE (festival international Bogso Eséka). Ce festival comporte toujours un volet solidarité. Pour 2013, ABTA est coordonnateur du FIBE solidarité au Cameroun et doit y organiser des actions de solidarité en direction des écoles, de la prison et des structures médicales.

Chaque année au mois de mars ABTA anime à Morsang sur Orge, en France, la Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations avec d’autres intervenants. Les actions de cette Semaine sont principalement dirigées vers les scolaires de la ville.

Le handicap, motif de discrimination reconnu en France, ou plus justement les handicaps, restent souvent loin des préoccupations de ceux qui ne sont pas directement concernés. Selon les pays, la situation de handicapé est peu ou pas reconnue, le handicapé ne bénéficie pas d’une prise en charge adéquate (médicale, psychologique, éducative, etc.) et peut se retrouver abandonné et marginalisé.

Association de solidarité, ABTA a souhaité faire une place au handicap dans ses actions.


Ainsi, Suzanne Ntomp s’est rendue à l’IMSHA en septembre 2012 pour découvrir l’école et voir dans quelle mesure elle pourrait être intégrée dans le réseau d’échanges scolaires animé par ABTA entre Le Cameroun et la France. Après un entretien de 3 heures avec la directrice (sourde elle-même) et la visite de l’école, au vu des rudes batailles menées par les adultes de l’établissement pour secourir les enfants, ABTA a décidé d’agir pour cette école.


Déjà en mettant en place une action sur le long terme en recherchant un établissement en France qui accepterait de faire un échange avec l’IMSHA.

Puis, vu les difficultés matérielles et financières de l’école, en trouvant des équipements, du matériel pédagogique, et des fonds pour continuer les actions. Plusieurs démarches sont et seront menées pour y arriver : contacts avec des structures établies, avec des professionnels, sollicitations d’aides ou encore réalisation d’actions au profit de ce projet. La liste n’est pas exhaustive !

La directrice de l’IMSHA a remis à ABTA le rapport d’activités général de l’année scolaire 2011/2012 qui a servi de base pour la recherche des partenaires.

Au collège Péguy :

Le collège Péguy est engagé dans une démarche Eco Ecole avec pour thème, cette année, Les Solidarités (Voir le site EcoEcole : http://www.eco-ecole.org/exemples-de-projets.html).

Au cours de la réunion Eco Ecole sur les solidarités du mardi 11 décembre 2012 du collège Péguy, ABTA a proposé ce projet de solidarité internationale. La proposition a été bien accueillie et, lors de la réunion du comité de pilotage du projet Eco Ecole du 12 février 2013, des enseignants (Mme Dutertre, professeur de français et son collègue professeur d’histoire géographie) se sont engagés à démarrer le projet avec leur classe de 4e1.

Avant le 28 février, la classe va préparer une lettre commune et une photo de classe. Les élèves signeront la lettre ou feront un petit dessin pour personnaliser l’envoi. De plus, la classe devra imaginer une animation pour la fête annuelle du collège, autour du thème du handicap

Lors de son séjour au Cameroun, Suzanne prendra des photos de l’école, fera des interviews (élèves, enseignants).

La directrice de l’école et son équipe prépareront une description détaillée de leur établissement, les élèves enverront quelque chose en retour à leurs camarades de Péguy (à déterminer sur place).

L’idée pour le collège Péguy est de lancer l’échange cette année et de s’organiser pour l’année prochaine afin que des 6e ou une classe entière de 6e poursuive l’échange durant leurs 4 années de collège.

Au collège Jean Zay :

Les élèves de 6e du club Unesco, dans le cadre de la préparation de la Semaine d’Education contre le Racisme et les Discriminations, confectionnent depuis plusieurs séances, des livres matières pour les élèves de l’IMSHA. Ces livres seront offerts aux enfants pendant le FIBE Solidarité (congés de Pâques région parisienne).

Les enfants enverront quelque chose à leur tour à leurs camarades du club Unesco (à déterminer sur place).

Institut National des jeunes sourds de Paris :

Suzanne et Muriel (secrétaire ABTA) se sont rendues aux portes ouvertes de l’INJS de Paris le 25 janvier 2013. Elles ont peu visité l’établissement faute de temps, mais ont surtout rencontré des enseignants et personnel d’encadrement. A ceux-ci elles ont proposé d’établir un lien avec l’IMSHA du Cameroun et aussi d’établir un lien avec les collégiens de Morsang (action commune partagée, etc.). La visite a été confirmée par un courrier pour lequel nous attendons les réponses. Une information sur la proposition d’échanges Paris /Morsang a été présentée aux 2 collèges de notre ville, Péguy et Jean Zay.

Bénévoles :

Nathalie (bénévole ABTA) a fait beaucoup de recherches sur internet et a trouvé des ressources intéressantes. C’est ainsi que nous avons par exemple connu l’INJS de Paris et eu l’information sur les journées portes ouvertes.

Actions dédiées d’ABTA :

En cours de création.

Chacun peut, à son niveau, enrichir le projet : idées, matériels, contacts, pistes, etc. tout est bien venu !

N’hésitez pas à réagir à ce document.

 

Le 13 février 2013

 

 

 


Page 3 sur 6

Les Quizz de ABTA




GALERIE

jourass28.jpg